le mot de stéphane

le mot de stéphane

Bonjour et bienvenue,


ceci aurait pu ressembler à des retrouvailles puisque, et on me l'a bien fait remarqué, pas mal de temps s'est écoulé depuis notre dernière notification. Ce n'est pas le tout que se disperser sur la toile pour ne rien dire, encore faut-il avoir de la matière à offrir à nos "suiveurs" et autres "likers". Que de temps passé à me demander quand est ce que j'allais donner de nos nouvelles, de notre binôme, de notre projet. "S'étaler", c'est peut-être le terme qui a fait le doute s'immiscer en moi... je crois en effet, que la meilleure des solutions, serait d'écrire... ce que je suis en train de faire d'ailleurs, sur une feuille, avec un stylo. Waouh!!!
Admettez que c'est quand même prendre un sacré risque que de s'abandonner de la sorte sur les réseaux sociaux sans s'être relu, corrigé, raturé, gommé...
J'ai donc décidé de faire un brouillon. Comme je le dis souvent à Eddy, la difficulté ne réside pas tant dans l’orthographe ou la ponctuation mais si tu arrives à faire passer le message, c'est gagné! Vous vous rendez compte le manque à gagner pour les réseaux sociaux si le tri commençait par les fautes de français.
Los Angeles / New York, 5000 kilomètres en courant, 2 hommes pour un défi au profit de l'association "Les mains de Mathilde".
La première personne à avoir répondu présente pour nous suivre dans l'aventure, beaucoup le connaissent dans le milieu de la course à pied, et pour cause, il baigne dedans, c'est Jacky Gasteceau et nous pouvons d'ores et déjà dire que ERREA, run-n-trail et Sporga seront à nos côtés pour cette traversée. Pour la suite, Eddy se démène afin de nous faire rencontrer les bonnes gens susceptibles de nous donner un coup de main pour finaliser notre budget, et on peut dire que de ce côté là, il est un bon ambassadeur.
Objectif principal: amener de l'eau au moulin de l'association "Les mains de Mathilde", ensuite, faire partager notre périple à de jeunes écoliers. Mais nous sommes obligés de vous avouer quelque chose... si nous en avions les moyens, nous aimerions vous emmener tous sur nos ailes, à nos côtés. Vous faire découvrir ces odeurs, ces couleurs, ces sons, qui chacun nous remémorent ces moments de nos vies... ces moments que nous chérissons au plus profond de nous.
Nous sommes loin du numérique, de l'interactif... et pourtant.
Au retour de certaines virées à l'autre bout du monde, il y a des moments qu'il nous presse de partager, par contre, certains, par pudeur ou par égoïsme ou bien les deux, on les veut pour soi, simplement. Vous savez, c'est comme quand on fini un boulot harassant, et bien, cette satisfaction, on la partage en parlant du résultat, mais pas toujours du contenu.
Bon, tout ça pour vous dire que nous partons sur quelque chose de dingue et que nous aurons besoin de vous sentir derrière nous.
La communication est un pilier de ce projet mais c'est avant tout, un PARTAGE.
Eddy m'a fait comprendre que c'était le projet d'une vie. Faut-il le résumer ainsi?
Nous vous donnons donc rendez-vous, le plus régulièrement possible.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article